Après le Burkina Faso, quel avenir pour le Togo ?  La Rue gronde ; Ça passe ou  ça casse !

Le 21 Novembre 2014, une marche gigantesque est prévue pour contraindre le régime à la limitation de mandat présidentiel à un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois, comme au Burkina Faso, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana…

La Rue promet une démonstration de force contre le pouvoir de Faure Gnassingbé, par la pression des différentes couches populaires, dont les parlementaires de l’opposition, ajouté à la pression des religieux, et également celle de la Communauté Internationale….qui souhaite vivement que le mandat présidentiel soit limité au Togo.

Faisant allusion au lendemain incertain qui guette le Togo, un membre du parti PSR dit : Le pouvoir autiste, muet et aveugle, du parti Unir cherche à se cacher de la pluie et se jette à l’eau ; quel paradoxe ! …..

Surtout que le pouvoir a refusé toute concession, comptant sur la méthode de répressions armées comme en 2005 ; se fiant à la promiscuité avec certains officiers en ce moment où la Cour Pénale Internationale n’attend plus fermer l’œil sur les violations des Droits de l’Homme

Retour à l'accueil