Le mentor de Faure Gnassingbé paye le prix de la boulimie du pourvoir
Le mentor de Faure Gnassingbé paye le prix de la boulimie du pourvoir

Plus rien ne sera comme avant au Togo. A défaut de réaliser la démocratie promise, Gnassingbé Faure s’accoquine de tous les pouvoirs, même financiers, usurpés au dos de la famille. Il réussit à attirer sur lui la colère des caciques du régime RPT défunt, de sa propre famille biologique, de l’opposition démocratique et maintenant du peuple. Il se retrouve ainsi seul dans un océan de contestations sans support.

Ce schéma gravissime qui se construit de bout à bout finira par l’enliser lorsque tout le puzzle sera mis en place par des erreurs volontairement commises et dont il octroie une bénédiction tacite, pensant pouvoir dribler le monde entier.

Un de ces aveuglements qui ont conduit Gbagbo à la Cour Pénale Internationale, et Blaise Compaoré à l’errance.

Aujourd’hui, les fameux généraux font croire permanemment à Gnassingbé Faure une psychose de coup d’Etat, alors même qu’un coup d’Etat lui serait préférable qu’une élection car tout au moins il aura la condamnation de la Communauté Internationale, dans le premier cas.

Tandis qu’une élection, quelques soient les conditions, lui garantit un départ fracassant actuellement, à moins qu’il change et se présente en réformateur anticipateur dans le bon sens.

Retour à l'accueil