AA/ Addis-Abeba/ Ahmad Abdallah

Robert Dossou, délégué de la présidente de la Commission de l'Union africaine se rendra dimanche 9 novembre au Tchad, pour se concerter avec les autorités locales sur le procès de l'ancien président tchadien Hissène Habré.

Selon un communiqué de l’Union Africaine dont Anadolu a reçu une copie samedi "la visite de Dossou au Tchad se poursuit jusqu’au vendredi 14 novembre, il entamera, ensuite une visite à Dakar du 17 au 22 novembre pour se concerter avec les autorités sénégalaises autour du même sujet"

Le communiqué relève que Dossou donnera à l’issue de ces concertations une conférence de presse pour présenter les résultats qui en émaneront sans préciser le lieu et la date de celle-ci.

Robert Dossou est l’ancien ministre des Affaires étrangères du Bénin et l’ancien président de son tribunal constitutionnel.

Il sera accompagné au Tchad par une délégation africaine dont Vincent Nmehielle, conseiller juridique de l’Union africaine et d’autres responsables de la commission de l’UA.

le procès de l’ancien président tchadien se déroule au Sénégal conformément à un accord signé, le 19 décembre 2012, entre les autorités sénégalaises et l’Union Africaine. L’accord en question permet au Sénégal de prendre les mesures juridiques et judiciaires nécessaires pour le procès de Habré.

Les autorités sénégalaises ont également signé un accord de coopération judicaire avec le Tchad en vue de faciliter la circulation des magistrats et leur permettre de communiquer avec les parties concernées par le dossier

Hissène Habré s’est réfugié au Sénégal en 1990 après avoir été limogé par l’actuel président du TchadIdriss Déby

Des organisations internationales et régionales de droits de l’homme revendiquent le jugement de Habré pour «génocide».

Selon la commission d’enquête tchadienne, le régime d’Habré est derrière la mort de plus de 40 mille personnes entre opposants politiques et membres de tribus.

Retour à l'accueil