togo et violence
togo et violence

Qui veut porter les menstruations du dictateur Gnassingbé Faure

Je m'adresse à vous, faux partis politiques écrans, mes frères sur la photo ! Ne prenez pas les menstruations de la dictature de Gnassingbé pour les vôtres. Référez-vous à l'histoire récente. Les militaires et milices qui ont pris des responsabilités du genre ont fini mal. Il en existe qui sont devenus des fous, d'autres ont trépassé par de morts accidentelles.

Qui se souvient d'un certain Rabiou - paix à son âme - Il se ventait d'avoir tué de femmes enceintes et écrasé de fœtus. Attention ! ce n'est pas pour salir sa mémoire.

Par la suite, un gros câble électrique de haute tension est tombé sur lui en pleine circulation. Bizarrement, le motocycliste qui le remorquait est sorti indemne. Ce Rabiou avait un enfant unique, un bébé qui disparaitra, semble-t-il asphyxié par la belle famille qui refuse de porter les germes d'un criminel dans leur généalogie.

J'ai fait l'effort de raconter cette tragédie afin de vous permettre, vous qui êtes sur le chemin de la perdition, de vous rattraper avant qu’il ne soit trop tard.

Détrompez-vous, les dictateurs n'ont jamais en estime ceux qui les défendent ! Allez demander aux Bodjona, Tidjani, Kpatcha, Lacle Kpotivi, Akade, et j’en passe…

Restons toujours nous-mêmes, dans la droite ligne de la vérité et le respect des Droits de l’Homme...

Retour à l'accueil