La présidentielle ivoirienne du 25 octobre 2015 s’est déroulée dans une atmosphère calme et pacifique

La mission d’observation électorale de la CEDEAO pour l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre 2015 estime que le scrutin est libre, transparent et organisé de manière acceptable.

Dans une déclaration préliminaire lue par le général Francis Béhanzin, observateur à long terme de la CEDEAO, lors d’une conférence de presse donnée le lundi 26 octobre 2015 à Abidjan par le chef de ladite mission, l’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, la mission n’a pas observé d’irrégularités majeures susceptibles d'affecter l'intégrité du processus électoral, excepté quelques insuffisances enregistrées ici et là.

Ces insuffisances sont relatives, entre autres, au démarrage tardif des opérations de vote en raison du manque de matériel électoral, à l’absence de présidents et membres de la Commission électorale indépendante dans des bureaux et à la faible présence des représentants de certains candidats.

La mission a également noté les difficultés rencontrées par les agents électoraux dans l’utilisation des tablettes biométriques et la non reconnaissance des empreintes digitales de certains électeurs par ces tablettes. M. Béhanzin a toutefois indiqué qu’une amélioration à ce niveau a été observée avant la fin du scrutin, notamment en raison du retour à l’utilisation du registre manuel.

Retour à l'accueil