BENIN 2016 Synthèse de Lionel ZINSOU en 15 points

1. Talon veut surgir, agir et disparaître, c’est à dire venir mettre en place des contrats par lesquels ses sociétés écran contrôleront tout le pays. Après, même s’il n’est plus président, on ne pourra plus les annuler sans payer des milliards comme les 42 milliards auxquels il a fait condamné le Bénin.

2. C’est Talon a conçu le régime de Yayi et nommé la majorité de ses ministres. Il s’en est éloigné pour ses intérêts et non ceux du Bénin. Il ne revient pas pour le Bénin, mais pour sécuriser mieux qu’avant ses intérêts. C’est pour cela qu’un mandat lui suffira.

3. Les alliés de Talon qui ont été les bras droits de Yayi pendant 7 à 10 ans, et conduits tous les dossiers à scandale, ne peuvent s’unir pour l’imputer à Zinsou qui est là depuis 9 mois.

4. AJAVON a dit être candidat pour barrer la route à Talon qui serait dangereux pour l’économie. Qu’il nous demande aujourd’hui de reporter nos suffrages sur ce même Talon est-il crédible ?

5. Zinsou est aussi béninois que Talon. Les parents de l’un ont défendu le Dahomey, ceux de l’autre vendaient les Dahoméens en complicité avec le blanc. Oublions donc la France et votons au Bénin.

6. ZINSOU un fils du Bénin, qui a excellé à l’extérieur, est devenu l’une des 50 personnalités africaines les plus influentes et veut maintenant aider son pays, comme d’autres pays avant.

7. Zinsou n’est pas habitué aux querelles politiques, et à toutes les intrigues qui font la politique béninoise. Cela fait de lui un agneau, mais préférable pour construire un pays de paix, qu’un loup.

8. Avec ZINSOU, YAYI détruit les clivages ethniques et mobilise tous les Béninois pour le Bénin.

9. ZINSOU ce n’est pas YAYI et ça ne sera jamais YAYI. KEREKOU a donné le pouvoir à YAYI, que certains ont cru devoir être sa marionnette. Mais ce ne fût évidemment pas le cas. Si YAYI passe le pouvoir à ZINSOU, ZINSOU sera un autre Président pour le Bénin et non une marionnette de YAYI. ZINSOU incarnera et construira un autre Bénin avec un autre leadership.

10. Chacun de nos anciens présidents a fait des choses bonnes et d’autres moins bonnes. Quand notre père nous offense, le chassons nous de la maison, lui jetons-nous la pierre en public ? Il ne m’appartient pas de juger ou de jeter la pierre à YAYI. Je lui dois du respect à lui et à la fonction présidentielle. Juger est facile, mais faire mieux est l’essentiel. C’est en cela que Zinsou va rompre.

11. Zinsou incarne une rupture qui n’est pas une fin en soi, mais une rupture pour aller plus loin, pour faire mieux, pour faire gagner le Bénin.

12. Au 1er tour, le Bénin a clairement voté pour une rupture. Je l’ai compris et j’agirai en conséquence. Je m’engage à incarner cette volonté de progrès, de rupture avec toutes ces choses regrettables qui nous ont fait échoué, sans pour autant laisser la nation risquer de s’auto détruire dans des querelles inutiles et dangereuses pour la paix et la concorde nationale.

13. Ne jetons donc pas le Bénin avec l’eau de son bain, ne nous laissons pas distraire par ceux qui ne visent que leurs intérêts personnels.

14. Protester et rompre avec ce qu’on a fabriqué et géré n’est pas une fin en soi. C’est même manquer d’humilité et de responsabilité pour assumer ses erreurs. Mais admettre qu’il y a eu du bon, mais aussi beaucoup de choses à faire désormais mieux, c’est le choix que j’ai fait, et que je nous invite à faire dimanche pour un Bénin gagnant.

15. Que Dieu bénisse le Bénin et incline nos cœurs pour faire dimanche œuvre utile. Dimanche dans l’urne, Votons donc pour le Bénin au lieu de voter contre YAYI qui a le mérite de partir. Ne jetons surtout pas le Bénin et nos avenirs, avec l’eau de leur bain.

Retour à l'accueil