LE PRESIDENT SORTANT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO FAIT COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL IVOIRIEN

Le président sortant de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, a été élevé le jeudi 17 mars 2016, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, au rang de commandeur de l’Ordre national ivoirien par la Grande chancelière de l’Ordre, Mme Henriette Dagri Diabaté.

Pour Mme Diabaté, cette distinction est le couronnement des nombreuses actions posées par de M. Ouédraogo dans la consolidation et le rayonnement de l’Instrument sous- régional qu’est la CEDEAO.

La Grande chancelière de l’Ordre national ivoirien a particulièrement salué l’engagement et l’efficacité du récipiendaire dans la gestion des récentes crises survenues en Afrique de l’Ouest.

«Vous êtes l’un des architectes de ce grand chantier. A la consolidation de la CEDEAO, vous avez apporté votre riche expérience : l’approche économique du Vice-gouverneur de la BCEAO que vous avez été, d’une part, l’expérience politique de l’homme d’Etat, d’autre part, ainsi que les capacités de négociation du diplomate. Votre mérite est donc grand, et la Côte d’Ivoire, ici et maintenant, vous en rend hommage», a souligné Mme Diabaté.

Kadré Désiré Ouédraogo s’est dit honoré par son admission dans l’Ordre national de Côte d’Ivoire et a remercié l’Etat, le gouvernement et le peuple ivoiriens pour cette distinction honorifique qu’il a d’ailleurs dédiée au personnel de toutes les institutions de la CEDEAO.

La décoration de M. Ouédraogo a eu lieu quatre jours après les attentats terroristes perpétrés à Grand Bassam et pour lesquels ce dernier a réitéré l’expression de la compassion et du soutien de l’organisation régionale au peuple ivoirien, tout en rappelant que c’est à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, qu’à été adoptée en février 2013, la stratégie anti-terroriste de la CEDEAO dont la mise en œuvre se poursuit.

Au début de la cérémonie, la Grande chancelière de l’Ordre national ivoirien, Mme Henriette Dagri Diabaté, a fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes innocentes de ces attentats.

Pour rappel, c’était le mercredi 24 février 2016 à Abidjan lors de la visite d’adieu que le président sortant de la Commission de la CEDEAO a rendue au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, que celui-ci s’était engagé à décerner ultérieurement une distinction dans l’Ordre national ivoirien à Kadré Désiré Ouédraogo.

A cette occasion, le président ivoirien a félicité M. Ouédraogo pour son contribution inestimable à l’intégration régionale pendant son mandat de quatre ans à la tête de la Commission de la CEDEAO.

Elu en février 2012, Kadré Désiré Ouédraogo a succédé au diplomate ghanéen James Victor Gbeho et a pris les rênes de la Commission de la CEDEAO le 1er mars 2012.

La 48ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, tenue le jeudi 17 décembre 2015 à Abuja, au Nigéria, a attribué le poste de président de la Commission de la CEDEAO au Bénin pour la période de mars 2016 à février 2018.

Le Bénin vient de désigner Marcel de Souza pour succéder à Kadré Désiré Ouédraogo.

Retour à l'accueil