LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO SOUHAITE UN RENFORCEMENT DE LA COLLABORATION AVEC ECOBANK ET LE PARLEMENT DE LA CEDEAO

LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO SOUHAITE UN RENFORCEMENT DE LA COLLABORATION AVEC ECOBANK ET LE PARLEMENT DE LA CEDEAO

Le Président de la Commission de la CEDEAO, Marcel Alain De Souza, a vivement invité les responsables d’Ecobank à tout mettre en œuvre afin que les services fournis aux institutions et au personnel de la CEDEAO soient au niveau souhaité, à l’heure où l’organisation régionale se repositionne pour faire face aux défis qui l’attendent.

Lors de ses entretiens avec le Directeur général d’Ecobank Nigeria, M. Charles Kie et sa délégation, le 21 avril 2016 au siège de la Commission de la CEDEAO à Abuja, le Président De Souza a déclaré que, compte tenu de la position de premier plan qu’occupe Ecobank au sein des institutions financières entretenant des relations d’affaires avec la CEDEAO, il importe que cette banque joue un rôle plus important pour aider à la réalisation des réformes en cours, dont l’objectif est de favoriser la transition d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des Peuples.

Par ailleurs, le Président a fait part d’une décision prise par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement en 2014, engageant la Commission à élargir ses activités bancaires à d’autres institutions financières, dans l’objectif de renforcer son assise financière et de tirer le meilleur parti du libéralisme caractérisant ce secteur, pour améliorer la mise en œuvre des programmes et des projets de la Communauté.

Il a expressément demandé aux responsables de la banque de se pencher sur les questions relatives aux lourdeurs du système de transfert de fonds, aux commissions appliquées aux membres du personnel de la CEDEAO, ainsi qu’à la possibilité de mettre en place des procédures comparables (en ce qui concerne les charges) à celles d’Ecobank Bénin.

Le Président, qui avait à ses côtés le Commissaire chargé des Finances à la CEDEAO, M. Sesay Allieu, a également abordé d’autres questions avec ses visiteurs, concernant les mesures destinées à permettre à la Commission de la CEDEAO d’assumer ses responsabilités financières, notamment à l’égard des prestataires de services.

Dans sa réponse, M. Kie, après avoir félicité le Président de la Commission de la CEDEAO pour sa nomination, a affirmé qu’Ecobank, en sa qualité de partenaire financier de premier plan, continuerait d’œuvrer en étroite collaboration avec la Commission pour lui permettre de s’acquitter de ses responsabilités vis-à-vis des populations d’Afrique de l’Ouest.

Exprimant le soutien de la banque aux responsables de la Commission et des autres institutions de la CEDEAO, M. Kie a souligné qu’Ecobank souhaite vivement que “les relations solides qui existent depuis des années, se poursuivent”.

Evoquant certaines évolutions positives à venir, le responsable d’Ecobank a indiqué que, bien que le fonctionnement du marché monétaire au Nigeria puisse présenter des différences avec celui de pays de l’UEMOA tels que le Bénin, il convient de s’attendre à une révision du mode de relation avec la CEDEAO, conformément aux observations faites par le Président De Souza.

Plus tard, le Président de la Commission a reçu en audience le Premier Vice-président du Parlement de la CEDEAO, l’honorable Lasun Sulaimon Yussuff. Leurs entretiens ont porté sur le renforcement du partenariat entre la Commission et le Parlement de la CEDEAO, pour permettre aux deux institutions de tirer mutuellement profit du renforcement des prérogatives du Parlement et de favoriser une meilleure intégration de la région.

Retour à l'accueil