Souhait de l’Archevêque Mgr Kpodzro à la Nation et son mot de remerciement à la fin de l’eucharistie de la célébration de 40 ans d’épiscopat

Un appel vient d’être lancé par Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro à l’endroit du peuple togolais en général et des dirigeants politiques surtout. En effet, lors de la célébration des 40 ans d’épiscopat, sur la situation critique du Togo, Monseigneur Kpodzro a fait l’état des lieux et a formulé son souhait de voir le Togo changé. Un manuscrit de 7 pages authentifié publié par votre journal L’œil d’Afrique en exclusivité. Voici un extrait :

Lire Dossier complet dans la parution n°213 du 09 Juin 2016 du L’Oeil d’Afrique

Jubilé d’Emeraude Episcopal

Souhait de l’Archevêque Mgr Kpodzro à la Nation et son mot de remerciement à la fin de l’eucharistie de la célébration de 40 ans d’épiscopat le Lundi 02 Mai 2016

Qui suis-je, Seigneur, et qu’ai-je fait pour que vous me combliez de tant de grâce, de si grande miséricorde et de tant de munificence ?

«Aussi loin que l’Orient est distant de l’Occident,» votre amour insondable a tenu loin, bien loin de vos regards mes offenses, mes fautes, mes péchés et toutes mes insuffisances, pour faire de ce pauvre serviteur que je suis l’instrument insignifiant des réalisations de quelques projets de vos divins desseins, afin que votre saint Nom en soit loué, exalté, béni, remercié et glorifié !!!

Je me suis donc beaucoup recommandé à Marie, «Mater Misericordiae», «Mère de Miséricorde», tant de fois invoquée au Collège de la Propagande, quand j’étais malade à Rome. C’est à elle que j’implorais, le jour de mon ordination presbytérale, de m’obtenir la grâce de 5 années seulement de vie sacerdotale immaculée sur cette terre ! Elle a su heureusement fort bien corriger auprès de son Fils, mon arithmétique puérile et m’a obtenu des grâces au-delà de mes attentes… Je me suis recommandé également à Marie, «Mère et Médiatrice de toute grâce » d’Ayomé et, bien sûr, à Notre Dame des 7 douleurs du sanctuaire de Kovié… C’est pratiquement elle, Marie, qui a su modeler en moi la grâce de l’épiscopat ! Sans son aide maternelle, sans les bons coussinets qu’elle a, chaque fois, opportunément placés sur ma tête, je n’aurais pas pu porter les parcelles de la croix de Jésus dans ma vie épiscopale.

Remerciement aux collègues et aux prêtres

Pour mes 40 ans d’épiscopat, j’ai trouvé cette faveur divine tellement grande que j’ai voulu en faire la célébration avec beaucoup de simplicité. J’ai annoncé mon intention à la fin de la messe chrismale au mercredi saint pour solliciter rien que prière des prêtres, des âmes consacrées et des fidèles laïcs volontaires. C’est pourquoi je n’ai pas fait de Cartes d’Invitation ; mes collègues de la conférence épiscopale étaient si chargés dans leur ministère pastoral, pendant la période pascale, que je n’ai pensé inviter aucun d’entre eux sauf Mgr l’Archevêque, le Père Evêque de mon diocèse, sans l’autorisation de qui je ne saurais célébrer cet anniversaire, pas même dans l’intimité de l’Eglise Saint Augustin d’Amoutivé, sans l’en informer. Je lui dis donc un très grand et sincère «Merci» pour son acceptation et l’annonce officielle qu’il en a faite sur les ondes de la Radio Mariale !

Je remercie très cordialement leurs Excellences Mgr Benoit Alowonou, Evêque de Kpalimé et Mgr Nicodème Barigah Bénissan, Evêque d’Atakpamé, à qui j’ai simplement téléphoné avant hier pour demander leurs prières. Mais ayant appris l’annonce officielle sur les ondes de la Radio, ils ont décidé de venir se joindre en personnes à cette célébration

Retour à l'accueil