Galerie Roger Togbor
Galerie Roger Togbor

L’Art, une valeur ajoutée pour la croissance économique

Redresser le Togo paralysé debout sur les plans économique, politique, socio-culturel, reste le souci majeur de toutes les personnes de bonnes volontés.

Grands nombres d’activités économiques à Lomé comme à l’intérieur du territoire togolais sont au ralenti. Les petits financements FNFI et autres accordés aux bonnes femmes font stagner la consommation, parce que toutes ont reçu les mêmes sommes et toutes exercent presque les mêmes activités commerciales basées sur les mêmes sommes d’argent reçues. Une forte inflation liée au faible pouvoir d’achat naît et crée une crise sans précédent.

Ceux qui résident au pays doivent pouvoir vivre; ou s’exiler, pour ceux qui disposent encore de moyens et de familles à l’étranger. En attente de véritable respect de droit à l’équité dans la promesse d’une reprise pleine et entière d’activités économiques au pays, le reste condamné survit de pitances en échange de dures journées de labeurs.

Il est vrai que les choses sont dures, pourtant, d’autres continuent à exister malgré les déboires. Les idées d’innovations ne manquent pas. Bon nombre de structures et services ont beaucoup innové, mais l’accompagnement nécessaire tarde. C’est le cas des jeunes artistes togolais qui, en l’absence de tourisme, se plaignent sur la rue du Golfe. Bien des épreuves difficiles pour ce secteur qui compte prospérer avec la volonté manifeste des autorités togolaises de faire du tourisme, un secteur porteur.

Déjà, la rénovation de l’hôtel 2 Février devenu Blu Radisson 2 février, fait sourire quelques rares galeries d’art au quartier Nyékonakpoè Kodjoviakopé. Les artistes peintres de renom, tels que Roger Togbor, Soké Edorh, et autres, après avoir décroché le marché pour la décoration de ce grand immeuble de luxe, font de bonnes affaires pour bien de faibles recettes générées par le tourisme rampant. On espère qu’avec le temps, les choses vont s’améliorer et pourront favoriser la croissance dans ce domaine.

Yérima Amidatou

Journaliste culturel

Email : loeildafriq@hotmail.fr

00228 22442122 / 97079644 / 90214293

www.loeildafrique.com

Retour à l'accueil