Togo : Journée de la Santé de l’Enfant

Togo : Journée de la Santé de l’Enfant

 

Le Ministère togolais de la santé et de la protection sociale a procédé ce mercredi 22 février au lancement des deuxièmes journées de la santé de l’Enfant au Togo. Devant les parterres de journalistes présents à cette rencontre, il a été annoncé quatre interventions gratuites en faveur de l’améliorer du bien être de l’enfant de moins de cinq ans et de la femme enceinte.

Joindre l'acte à la parole, Séance de vaccination au CMS de Nyékonakpoè

Joindre l'acte à la parole, Séance de vaccination au CMS de Nyékonakpoè

 

 

 

 

La première concerne l’administration de la vitamine A aux moins de 5 ans, la seconde, le déparasitage à l’Albendazole des enfants âgés de 12 à 59 moins, la troisième, la vaccination et le rattrapage des enfants de moins de 2 ans, et la dernière, la vaccination des femmes enceintes contre le tétanos.

Le montant total de cette opération s’élève à 249 millions cfa pour une prévision d’environ 1500 000 enfants. L’objectif est d’offrir aux enfants de moins de 5 ans et aux femmes enceintes, un paquet de services préventifs et promotionnels intégrés afin de les protéger des maladies qu’on peut éviter par la vaccination.

Cette intervention des journées de santé de l’enfant a été décidée par rapport aux résultats significatifs obtenus dans les régions de la Kara et des Savanes lors de la phase pilote qui a eu lieu l’année dernière du 29 juin au 03 juillet. La deuxième édition se déroulera sur toute l’étendue du territoire national du 23 au 26 février 2017 soit durant quatre jours.

La conférence de presse a été animée conjointement par le Ministre togolais de la santé le Professeur Mijiyama Moustapha, le Représentant Résident de l’UNICEF au Togo, le Docteur Isselmon Boukhary, et la Représentante résidente de l’OMS au Togo, le Docteur Imboua Lucile. Ce qui traduit la volonté manifeste du gouvernement togolais et les partenaires à lutter contre la persistance des maladies meurtrières de l’enfant.

La population est donc priée de se diriger vers les centres de santé les plus proches pour bénéficier de ces traitements, ou de réserver un accueil chaleureux à ceux qui feront du porte à porte.

Retour à l'accueil