La définition qui dit que les miniers sont ceux qui travaillent dans les mines au sens propre du terme parait désuète au regard de l’actualité durant ce dernier millénaire.

Depuis l’antiquité, pour assouvir à ses besoins vitaux, les civilisations humaines se sont bâties autour des intérêts. Depuis les bassins houillés, aux grottes diamantifères, jusqu’à nos jours, aux exploitations minières de nos jours des transformations non seulement miniers impactent considérablement l’avenir du métier.

Lié aux des besoins d’affirmation de puissances économiques, de plus en plus d’exploitation sont faites, avec des conséquences énormes sur le bien-être. Des ouvriers tout comme les zones environnantes en pâtissent.

Et comme des problèmes amènent à la recherche de solution depuis la constitution de la charte de travailleurs à nos jours, un grand nombre visible de mouvement contestataire pour les uns ou révolutionnaire pour d’autres participent progressivement à la révolution du secteur.

Ne sont plus appelés des miniers, seuls ceux qui exploitent les ressources, mais évidement tout cet ensemble de conglomérat d’intérêts liés ou parfois opposés.

Au Togo, petit pays de l’Afrique de l’Ouest dont la richesse regorge de minerai inimaginable, il existe un réveil du secteur, mais attention, les mesures prudentielles pour éviter tous les dérapages sont-elles prises ?

Si les encadrements des exploitations minières proprement dites en constituent la cause, de quels moyens dispose toutes ces organisation auxiliaires du secteur, d’où la problématique de source de financement pour assurer une bonne croissance du secteur d’où notre réflexion autour du sujet.

AYEGNON TOVALOU KOSSI BLAISE

JOURNALISTE D INVESTIGATION MEMBRE DES OSC ITIE TOGO

TEL+22890214293

loeildafriq@hotmail.fr

La rencontre des miniers
Retour à l'accueil