La HAAC rend public son rapport annuel d’activités 2016

La HAAC rend public son rapport annuel d’activités 2016

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a rendu public son rapport annuel d’activités pour le compte de 2016. C’était au cours d’une cérémonie organisée à cet effet, le jeudi 11 mai 2017 à son siège à Lomé présidée par M. Pitang Tchalla, en présence de ses membres, des responsables des associations de presse et des médias.

Dans son allocution introductive, le Président de l’organe de régulation a, d’abord, souligné que des violations des règles déontologiques, éthiques et professionnelles ont été observées sur l’ensemble de l’année 2016. En termes de sanctions, a-t-il relevé, seuls deux organes de presse écrite ont été concernés au cours du 1er semestre, tandis qu’une cinquantaine d’interpellations ont été enregistrées suite à des plaintes ou par autosaisine. Seulement, a-t-il précisé, la Haute Autorité, fidèle à sa carte de la pédagogie, n’a infligé aucune sanction, de juin à décembre 2016, quoiqu’elle aurait pu le faire, au regard des violations répétitives des textes.
Après avoir condamné certains « faits déplorables » à l’endroit des journalistes l’année dernière, M. Pitang Tchalla en a, ensuite, appelé à la « responsabilité des journalistes et des pouvoirs publics » pour que soit préservée la paix et pour que la sécurité des professionnels des médias soit assurée.

Enfin, il a invité les hommes et femmes des médias à s’impliquer activement dans le processus de relecture des textes, conformément aux recommandations des états généraux de la presse.

Des recommandations, la HAAC en a également faites dans ce rapport d’activités 2016. Présentées par le Rapporteur Badjibassa Babaka qui a également fait la synthèse du document, ces recommandations ont été formulées à l’endroit du gouvernement, des organisations et associations professionnelles, des médias privés et officiels, des professionnels des médias, des agences de communications, de production et de publicité ainsi qu’à l’endroit des vidéoclubs.

L’élaboration du rapport d’activités de la Haute Autorité est une prescription de l’article 38 de sa loi organique. Le document retraçant les principales activités menées du 1er janvier au 31 décembre 2016 comporte une centaine de pages évoquant, entre autres, le contrôle du pluralisme et de l’équilibre de l’information dans la presse écrite et audiovisuelle et le traitement par les médias de l’information relative aux composantes de la société togolaise. Aussi, ce rapport est-il structuré en cinq parties principales : les activités de régulation, la gestion administrative, les contraintes de la mission de régulation les perspectives et les recommandations
Le propos introductif du président de la HAAC et la présentation des grandes lignes du document ont donné lieu à des échanges conviviaux avec la presse. Ces échanges ont porté notamment sur l’aide de l’état à la presse, la relecture des textes régissant le domaine de la presse et de la communication, les réseaux sociaux, le retrait des fréquences à certains médias audiovisuels, la carte de presse et la publicité médiatique. Les débats ont permis aux Président de la Haute Autorité et aux membres de l’Institution d’apporter des éclaircissements sur les sujets débattus.

Les associations de presse et organes présents à la cérémonie ont reçu un exemplaire du rapport.

Le Service de Presse/HAAC

Retour à l'accueil