16ème forum de l’AGOA au Togo, une réussite

Le 16ème forum de l’AGOA, une loi américaine autorisant 38 pays africains d’exporter en destination des Etats-Unis plus de 6500 produits exonérés de taxe, s’est déroulé du 08 au 10 Août dernier à la grande satisfaction de tous. Ce fut l’occasion pour plusieurs entités régionales réunies dans la capitale togolaise de se concerter pour trouver les voies et moyens de maximiser les potentialités de cette loi.

En effet, le forum annuel AGOA (African Growth and Opportunity Act), ou ( loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique)  est un accord commercial conclu depuis 2000, sous l’administration Clinton, dont le but est de faciliter et réguler les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et les pays d’Afrique remplissant des conditionnalités de respect de droits de l’homme, de bonne gouvernance et de protection des travailleurs. Plus de  6 500 produits ont bénéficié d’une large flexibilité de réductions de taxes à l’importation…

Pour l’année 2017, le Forum AGOA a posé ses valises à Lomé, signe d’un certain progrès observé dans la gestion de la chose publique au Togo. Pour les premiers responsables du pays, c’est une opportunité en ce sens qu’il concourt à donner plus de visibilité aux potentialités économiques dont regorge le pays afin d’accroitre les exportations vers les Etats-Unis. Madame Dédé Ahoefa Ekué, Ministre conseiller auprès du Président de la République, présidente du comité national d’organisation du Forum, affirme que c’est très important de noter que pour accroître ces exportations vers les Etats-Unis, les Togolais doivent activer les leviers actuellement sous-utilisés, notamment l’intégration sous-régional, l’utilisation du potentiel agricole. Avant d’ajouter que nous avons un investissement solide en matière d’infrastructures de transport devant nous permettre d’être plus compétitifs sur le marché américain.

A en croire Germain Méba, Président de la chambre du commerce et d’industrie du TOGO (CCIT), les exportations du Togo vers le marché américain sont infimes, 1,23% seulement des exportations du Togo : l’entrée sur le marché américain sans droit de douane alors que les opportunités sont là. « Il y a de réelles opportunités à saisir, si et seulement si, nos entreprises travaillent à se montrer plus performantes » Le karité, le cajou, le soja ou encore les fruits séchés tels l’ananas ou la mangue sont les produits agricoles sur lesquels le Togo entend développer la production pour doper les exportations vers le marché américain.

A ce forum, le secteur privé, fortement représenté, affirme espérer que l’on puisse mettre en place des outils techniques, en termes d’usines, d’équipements nécessaires à leur favoriser la production de masse. A ce propos, des sessions d’information ont été mis en place pour permettre à ce que les hommes d’affaires puissent maîtriser les procédures de conquête du vaste marché américain, et que la loi sur la croissance en Afrique profite vraiment au secteur privé togolais.

Même si le président américain n’a pas montré de signes très encourageants pour le continent africain lors de ses premiers mois à la Maison Blanche, la délégation américaine de Lomé a été présidée par Robert Lighthizer, son représentant direct au commerce à Washington qui a révélé le grand intérêt pour les investisseurs américains dans plusieurs secteurs en Afrique à l’instar de l’énergie électrique, l’agriculture … Il ya lieu que l’Afrique se modernise d’où l’accompagnement du secteur privé américain.

Retenons que les importations américaines en provenance d’Afrique subsaharienne ont fortement diminué ces dernières années (18,7 milliards de dollars en 2015, contre 26,8 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de 30 %). Elles ne représentent que 0,8 % des importations totales des Etats-Unis. La diminution des importations de « pétrole est une raison importante », souligne l’économiste Bismark Rewane, directeur de Financial Derivatives Company, à Lagos « Les Africains cherchent désormais d’autres partenaires, locaux, régionaux et dans d’autres régions du monde. Ils sont devenus très sceptiques envers les Etats-Unis et le niveau d’intérêt a changé », explique l’économiste nigérian.

Le forum AGOA annonce la fin prochaine du processus d`admission du Togo au MCA.

 

Rachel Yerima

L'Oeil d'Afrique

+228 97079644

 

Exportez plus de 6500 produits vers l’Amérique avec des exonérations de taxe
Exportez plus de 6500 produits vers l’Amérique avec des exonérations de taxeExportez plus de 6500 produits vers l’Amérique avec des exonérations de taxe
Retour à l'accueil