Se préparer au mieux pour résister aux changements climatiques
Se préparer au mieux pour résister aux changements climatiques

RC&D Togo renforce les capacités des Collectivités territoriales

 

Les conséquences négatives des changements climatiques ne sont plus à démontrer. Elles touchent presque tous les secteurs d’activités notamment dans l’agriculture, l’économie ou le développement. Les îles, des littoraux et des villes côtières sont menacés de disparition, la production agricole subit des pertes importantes menaçant ainsi la sécurité alimentaire. Quant à la température à la surface de la planète, elle a déjà augmenté de 1,1°C par rapport aux niveaux préindustriels.

Dans le cadre de l’accord de Paris entré en vigueur moins d’une année après son adoption lors de la COP21, il est tracé la voie vers un modèle de développement résilients aux changements climatiques et à faibles émissions de gaz à effet de serre. L’occasion est donc donnée aux acteurs non étatiques d’intégrer les changements climatiques dans leurs stratégies. 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, néanmoins le Togo dispose aujourd’hui d’un plan d’adaptation et d’atténuation au changement climatique.

Conscient de leur implication dans l’éducation des populations, un consortium d’ONG organise ce 13 Octobre 2017 dans la salle entente de CASEF, un atelier de renforcement de capacité en faveur des collectivités territoriales jugées faiblement impliquées dans la gouvernance climatique au Togo, malgré leur vulnérabilité aux risques climatiques.  

Dans son mot de bienvenue, Awali Ouro-Djéri, président de l’Association des Scientifiques Environnementalistes pour un Développement Intégré (ASEDI), au nom des organisations initiatrices de cette campagne dont Action en Faveur de l’Homme et de la Nature Togo (AFHON-Togo) et Jeunes Volontaires pour l’Environnement-Togo (JVE-Togo) se dit convaincu que la mise en œuvre des CDN du Togo ne saurait être efficace sans la pleine implication des collectivités territoriales. Ce pourquoi, la présente campagne est pour le réseau RC&D Togo, un partenariat de fait avec les collectivités respectives.

Le Togo a en effet élaboré et soumis le 28 septembre 2015, en prélude à l’Accord de Paris sur le climat, ses CPDN avec l’année 2030 comme cible de réduction. Il ressort que la cible de réduction des émissions du Togo passerait de 38861,36Gg CO2-e à 34533,28GgCO2-e soit 4328,08 GG CO2-e de réduction (11,14%) de façon inconditionnelle. Ainsi, le Togo aurait besoin d’un financement de 3,54 milliards de dollars US pour parvenir à réduire les gaz à effet de serre de 31,14% en 2030. (Source : Komlan Edou)

L’Accord de Paris vise à contribuer à la mise en œuvre de la convention cadre notamment dans son objectif qui consiste à renforcer la riposte mondiale à la menace de Changement Climatique pour un développement durable et lutter efficacement contre la pauvreté.

Il faut dire que quelque soit votre domaine d’activité, les changements climatiques vous exposent à trouver des obstacles sur le chemin. Malgré les actions du gouvernement sur le terrain, la population doit s’y mettre afin de réduire au maximum les gaz à effet de serre, principale cause des changements climatiques.

YERIMA AMIDATOU

L’ŒIL D’AFRIQUE

+228 97079644

 

Retour à l'accueil