L'OEIL D'AFRIQUE

TOGO/CEJUS : Le Forum Harmattan se tient à l’Université de Lomé La 2ème édition axée sur le respect du droit à la migration en période de la Covid-19

25 Novembre 2020, 18:56pm

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

TOGO/CEJUS : Le Forum Harmattan se tient à l’Université de Lomé

La 2ème édition axée sur le respect du droit à la migration en période de la Covid-19

 

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 25/11/2020

+22897079644

 

La Clinique d'Expertise Juridique et Sociale (CEJUS), de concert avec l'Université de Lomé et le Bureau d'Information du Justiciable (BIJ) a lancé ce 25 novembre 2020 à l'auditorium de l’Université de Lomé, la 2è édition du Forum Harmattan. Le lancement officiel de ce colloque a été effectué par le représentant du ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la république, en présence des autorités administratives du campus universitaire, et d’éminents experts du domaine.

Dieudonné KOSSI, Directeur Exécutif de la CEJUS

Cette rencontre placée sous le thème central : " Les migrations contemporaine à l'épreuve de la crise sanitaire de la Covid-19 : quid du respect des droits de l'homme et de la liberté de circulation ", réunira durant trois jours les organisateurs, des participants et des panélistes tant nationaux qu’internationaux, autour de la question du respect des droits de l’homme en ces temps de COVID19.

Le but visé selon Dieudonné KOSSI, Directeur Exécutif de le CEJUS est " est d'éveiller et de susciter une conscience collective aiguë autour des enjeux liés à la protection des droits de l'homme dans la gouvernance internationale de la migration face à la crise sanitaire actuelle ". Il s'agit pour cet ancien de la faculté du droit de l’Université de Lomé, devenu responsable de la clinique d’expertise, de penser à des politiques pouvant aider à une mobilité cohérente, c'est-à-dire " parcourir les questions liées au respect des droits de l'homme en période de crise sanitaire qui amène les pouvoirs publics à prendre des mesures de protection pour éviter la propagation du virus. La question qui reste entière est de savoir si les mesures sont appropriées au contexte et à l'ampleur de la crise au niveau de nos différents pays ".

En effet, le Représentant du Président de l’Institution qui accueille ce forum, Afo Sabi Kasséré, l’a bien précisé, le droit à la mobilité selon la Déclaration Universelle des Droits de l'homme et la constitution togolaise, est l'un des droits les plus importants de l'homme. Il est donc important de trouver le juste milieu entre l'impératif migratoire et la préservation de la santé publique. Pour Shamsidine ADJITA, Doyen de la Faculté de Droit à l'Université de Lomé " c'est le paradoxe de la crise sanitaire qui fait que les droits humains sont remis en cause. Ce qui signifie que les droits humains ne peuvent être exercés que quand tout va bien. Mais quand l'intérêt général est en jeu, les intérêts individuels sont rétrécis. Ce forum vient aussi pour faire comprendre à la population, pourquoi ses droits sont plus ou moins restreints ".

Six panels sont au menu de ces trois jours de forum qui verront l'intervention d'imminents spécialistes du domaine dont les interventions se feront par vidéoconférence. Déjà, on compte plusieurs pays participants à la deuxième édition du Forum Harmattan, notamment le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire ainsi que ceux de l'occident tels que la France, l'Italie, la Canada ou la Colombie.

Eric Lemaire

Commenter cet article