L'OEIL D'AFRIQUE

Gouvernance: Logique de la construction et la résolution effective des problèmes réels

19 Janvier 2021, 17:22pm

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

 
Gouvernance: Logique de la construction et la résolution effective des problèmes réels

 

L’Oeil d’Afrique, le 19-01-2021

+22890214293/92178279


Pour revendiquer de l'autre le respect de l’éthique et des normes, les B-A - BA voudraient que l'on soit exempt de défaut et servir d'exemple pour celui d'en face qui se noie dans une probable déchéance de fait ou pour cause d'un entourage malhonnête.
En Afrique, beaucoup de chefs d'états font l'objet de critiques, de railleries, de la part de certains, et malgré les mauvaises presses qu'ont peintes ces hommes, l'on peut bien s'apercevoir qu'ils restent et demeurent au pouvoir.

Le paradoxe...

Et de tout temps, la seule et une question que l'on est en droit de se poser, est "comment sont-ils si mauvais, et pourtant, il existe des personnes qui leur servent ?". C'est bien évident que les changements, comme les relations publiques tentent à le dire si bien un certain proche des sérails politiques, ne se décrètent pas.

Mieux s'organiser..

Il faudrait bien que les hommes qui aspirent à ce changement se prennent eux-mêmes au sérieux, en étant soit des personnes bien respectables qui posent les problèmes avec sérieux , et prennent la mesure de trouver des règles effectives à leur résolution, et des ressources adaptées sans avoir recours à des raccourcis, en mettant en place des stratégies bien claires et précises, et mieux encore en étant efficaces et tenir compte du temps de l'activité et des objectifs par séquence, et en étant à l'ouvrage, sans se complaire dans les facilités et dans les abus.
Beaucoup d'acteurs de la vie publique en Afrique savent bien qu'ils ne font pas de la gouvernance interne et de l'éthique leur cheval de bataille. Ils veulent tous et chacun manger ! Et à l'issu, c'est toujours le même cercle restreint qui mange et la grande partie est bien dans le délaissement… Et pourtant, la solution est là ! Bien là, si nous voulons que Afrique marche…

Au travail...

Ce beau continent qui dispose de plusieurs diversités et richesses du monde, nous devons nous mettre à nous organiser, nous devons déjà reconnaitre notre paresse, oui. Car de ma fenêtre à l'hôtel où je séjourne à Paris, je voyais une mère partir au service à 4h du matin et revenir vers 14h, pour repartir à 19h et revenir  tardivement.

Créer des entreprises familiales...

Nous les Africains, nous sommes bien paresseux, nous sommes aussi trop poussés à consommer moins nos produits… et là, nous ne nous facilitons pas la pérennité de nos entreprises, de nos productions...
Aussi, vivons-nous sans de véritables connaissances sérieuses de notre état de nature, à nous distraire dans un monde très occupé, et au même moment nous n'avons pas fait assez de progrès réels dans la capitalisation de ressources,

Investissement dans la production  ...

et parce que ceux qui parviennent à en avoir font des grandes maisons pour eux seuls, au lieu de créer de grandes entreprises.
Et chaque petite faute individuelle regroupée en sommes donne ce que nous vivons. Et la suite..


Expert AYEGNON KOSSI

Commenter cet article