L'OEIL D'AFRIQUE

WILPF-Togo sensibilise les femmes de Togblékopé-Dégomé pour la paix inclusive et la prévention des conflits

25 Janvier 2021, 18:32pm

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

WILPF-Togo sensibilise les femmes de Togblékopé-Dégomé pour la paix inclusive et la prévention des conflits

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 25/01/2021

+22890214293/92178279/97079644

"Les femmes sont médiatrices de paix", c'est dans cette logique que le groupe Togo de la Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (WILPF-Togo) est allé à la rencontre des femmes de Dégomé, dans le canton de Togblékopé - ce 23 janvier 2021. Le but est de les sensibiliser sur l'important rôle qui est le leur en matière de préservation de la paix et de prévention des conflits.

Les femmes du marché des petits ruminants de Dégomé et celles de la maison du chef de village de Dégomé ont été édifiées sur le thème : " la prévention des conflits", qui s'inscrit dans le cadre d'un programme de sensibilisation des femmes de cette zone sur la paix inclusive et la prévention des conflits par les femmes réunies au sein de WILPF-Togo.

"La femme est au centre de tout, surtout en ce qui concerne la consolidation de la paix". C'est ce que pense DJOBO Hani, membre de WILPF-Togo, qui ajoute que " C'est la raison pour laquelle depuis les années 2000, les Nations Unies ont adopté la résolution 1325 qui interpelle les États membres de faire en sorte que la femme puisse être au centre de la gestion des conflits. Donc pour mieux gérer ces conflits, il faut que cela commence par la maison. C'est ce qui motive cette sensibilisation des femmes", explique-t-elle.

En effet, la résolution 1325 est le fer de lance de la participation effective des femmes aux affaires publiques et politiques dans nos pays. Cette résolution donne le pouvoir aux femmes d'être des médiatrices de paix et des actrices de changement dans la préservation des conflits, ceci de la base au sommet. C'est-à-dire que les femmes jouent ce rôle, dans leur foyer, famille, quartier, communauté pour que cela rejaillisse sur leur ville et enfin sur leur pays.

Pour IDRISSOU TRAORÉ Bassiratou, Présidente de WILPF-Togo, "quand les femmes s'engagent à réparer les torts, elles y parviennent toujours. Elles jouent un rôle louable en matière de règlement des conflits. Le vrai message de ce jour pour nos sœurs de Dégomé est que la paix est la base et le fondement du développement. Nous, les associons à cet idéal pour qu'elles soient des médiatrices de la paix dans leur communauté".

Accueillant à bras ouvert, les émissaires de WILPF-Togo sur l’évangile « Paix et non-violence », Togbui Honoré-Komlagan-Akpo-Kponkou IV, chef du village de Dégomé vers qui la délégation s'est dirigée par la suite, s'est réjoui du message apporté aux femmes de sa communauté et entend mobiliser plus des femmes autour de ce sujet.

Quant aux bénéficiaires de cette descente de l’association à Dégomé, notamment dans son marché dit « GBOSSIME », exprimant leur joie d'être associées à cette sensibilisation, ces femmes ont adressé des mots de remerciements à l'endroit de la délégation de WILPF-Togo. Par la voix de Tina Abotsi, revendeuse au marché de Dégomé, elles promettent de porter le message de paix, de non-violence et de prévention des conflits dans leur foyer, d’être des ambassadrices de paix, dans leurs familles et dans leurs différentes communautés.

Il faut noter que cette activité de WILPF Togo est une première sur le terrain, depuis le début de la nouvelle année 2021, elle entend programmer d’autres similaires afin d’approfondir et de susciter des changements de mentalité et de comportement, dans la population, par des femmes.

Damien

Commenter cet article