L'OEIL D'AFRIQUE

Migration, traite des êtres humains et développement durable La 3ème édition du Forum Harmattan se tiendra du 17 au 19 Novembre 2021 

30 Avril 2021, 17:40pm

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

Migration, traite des êtres humains et développement durable
La 3ème édition du Forum Harmattan se tiendra du 17 au 19 Novembre 2021 

L’ŒIL D’AFRIQUE, le 30-04-2021
+22890214293
Pour cerner toutes ces problématiques liées migrations, la Clinique d’Expertise Juridique et Sociale (CEJUS) organise du 17 au 19 Novembre 2021, la troisième édition du Forum Harmattan, dont le lancement officiel a été effectué ce 30 avril 2021 au siège de la CEJUS à Lomé. Plateforme d’échange et de formation, ce forum se veut un laboratoire de recherche sur les sujets poignants relatifs à l’actualité, et au développement durable.

En effet, l’assertion « Difficile de monter par l’escalier des autres… » est bien adaptée au thème « Migrations, traites des êtres humains et développement durable » retenu par les initiateurs du Forum Harmattan notamment la Clinique d’Expertise Juridique et Sociale (CEJUS) et la Faculté de Droit de l’Université de Lomé. L’objectif est de mettre sur table les difficultés auxquelles font face les migrants hommes, femmes et enfants, une fois en territoire inconnu, dépourvu de toute chance de se recréer, sans sécurité, relation, ni filiation directe… Un état de fait qui expose le migrant à toutes sortes d’abus et de violation de droits humains.   
La troisième édition du Forum Harmattan voudrait donc s’atteler par des réflexions à trouver des alternatives crédibles aux migrations clandestines.


Pour Dieudonné Kossi, Directeur Exécutif de la CEJUS, « l’édition 2021 du Forum Harmattan voudrait faire écho de toutes les préoccupations liées au sujet, de sorte à ce que des changements de mentalité puissent s’observer et que des solutions puissent être trouvées à la problématique de la migration. »
Au tableau des déperditions d’identités liées à la migration, se trouvent les soumissions à la traite des personnes et la maltraitance des migrants. La mobilité des personnes comme un facteur du développement durable, reste confrontée à des entraves. 
Tout comme les deux éditions précédentes, le public attend des experts venus de divers horizons et différents secteurs

Commenter cet article