Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'OEIL D'AFRIQUE

Finale de l’OPEN AAT/ Le Burkinabè Meda remporte la coupe

27 Novembre 2022, 11:49am

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

 
 Finale de l’OPEN AAT/ Le Burkinabè Meda remporte la coupe

 

L’Oeil d’Afrique, le 26/11/2022

+22890214293/92178279

Un public pas comme celui des jours ordinaires. Nombre de Togolais et expatriés résidant à Lomé, des spectateurs venus des pays voisins, ont été présents à Lomé ce 26 novembre 2022, pour assister à la grande finale de l’OPEN AAT 2022, cette finale qui a opposé Sylvestre MONNOU, un béninois à un burkinabè MEDA Joël, soldé par la victoire du légendaire invincible Burkinabè MEDA joel, match qui s’est déroulé sur les installations tennistiques de l’Association Amicale de Tennis (AAT) 🎾

Débuté à 14h30, le match a été joué en trois (03) sets, c’est-à-dire, durant les deux (02) premiers Sets, les rivalités se sont soldées sur une égalité. Il aurait fallu un troisième set pour les départager.

Ainsi MEDA a pris le dessus en menant durant les six jeux du troisième set.

Des services foudroyants à la vitesse d’éclair se sont abattu sur le champion Béninois, il aurait été plus présent et décisif sur le terrain pour palier cet écart, une différence de jeu parfaitement remarquable quant à la supériorité de Meda, un joueur intrépide, vaillant guerrier qui peut bien être une source d’inspiration pour les autres jeunes joueurs, en l’occurrence pour les joueurs togolais, estime le Président de l’AAT, Clément AHIALEY qui a aussi profiter de cette tribune pour remercier les partenaires dont la BOAD et la Brasserie du Bénin au Togo. Une réussite de fête du tennis africain, diraient certains.

Notons que le Togo a fait un bon parcours comparativement aux précédents en atteignant la demi finale, grâce aux prouesses du jeune PADIO malencontreusement freinées dans son élan par un accès de paludisme, et pris en charge à la veille par le médecin traitant du club initiateur de l’événement. Un espoir perdu avant le jeu…Ce n’est que partie remise!

Expert Kossi AYEGNON

Commenter cet article