Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'OEIL D'AFRIQUE

La CEJUS réédite le Forum Harmattan en 2022 sous le triptyque “Migration, Vulnérabilités et dignité humaine”

27 Novembre 2022, 11:22am

Publié par L'OEIL D'AFRIQUE

 
 La CEJUS réédite le Forum Harmattan en 2022 sous le triptyque “Migration, Vulnérabilités et dignité humaine”

L’Oeil d’Afrique, le 16/11/2022 +22890214293/92178279

La question de dignité humaine et du vivre ensemble, telle que l’a mentionnée la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 en son tout premier article : “Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité” est toujours d’actualité. Elle reconnait à tout être humain une certaine dignité. Cette déclaration va plus loin dans son Article 2 alinéa 2 en précisant : “De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté”….

En effet, plus qu’un instinct de survie, la migration, comme une habitude, est un acte normal qui s’opère partout et parfois s’impose à tout être vivant à un moment de sa vie, et ce, vers d’autres horizons, vers des destinations parfois connues, parfois inconnues. Cependant, dans un sens ou dans l’autre, l’hospitalité et la fraternité tant recommandée, au lieu de destination du potentiel nomade que nous sommes, doit être réglementée sur le principe de l’équité, cette norme qui transcende les frontières et se fonde sur des valeurs sûres.

On en était là, lorsque ces dernières décennies, la migration se mue désormais en phénomène, pire en fléau. Autrefois connue comme attitude cardinal de l’être humain, la migration revêt désormais le qualificatif “clandestin” parce que “forcé”. Les causes sont connues, les conséquences aussi.
Leur caractère clandestin, aux conséquences désastreuses non maîtrisables, plonge le monde dans une reflexion en faveur des alternatives pour sa régulation.


Au Togo, bien qu’une stratégie nationale en matière de migration existe, la tendance actuelle est de travailler de sorte à se doter d’une politique migratoire qui puisse contenir les différents axes d’intervention et les priorités en la matière.
La Clinique d’Expertise Juridique et Sociale joue déjà sa partition. Depuis quatre édition déjà, elle s’inscrit dans la logique d’une sensibilisation éducatrice par le biais d’une assise qu’elle dénomme ” Forum Harmattan”.
L’Objectif: instaurer un cadre pour échanger, discuter sur des points sensibles de la migration et y apporter des approches et stratégies d’une migration sécurisée”.
Pour ce fait, chaque année, d’éminents enseignants chercheurs, universitaires, autorité publique, société civile et chefferie traditionnelle, sont conviés au rendez-vous de la question migratoire.
Cette année, le thème tourne autour du triptyque “migration, vulnérabilités et dignité humaine”.

Selon Dieudonné KOSSI, le Directeur Exécutif de CEJUS, ce forum pourra faire des recommandations à l’autorité de sorte que des éléments considérés comme importants et aidant à humaniser les politiques migratoires soient pris en compte.
 Le vrai challenge est d’aider à orienter les jeunes à migrer dans des conditions sûres qui garantissent leur dignité humaine ” a-t-il soutenu.

Cette année, le Forum Harmattan s’etalera sur 3jours. La cérémonie d’ouverture a été faite le 15 Novembre à l’auditorium de l’Université de Lomé, partenaire incontournable de l’activité, qui s’est fait représenter par le Doyen de la faculté de droit, sous la présidence du représentant du ministère de tutelle, celui des droits de l’homme.

Notons que cette 4eme édition associe nommément les médias, eu égard au rôle central qu’ils jouent en matière d’information, sensibilisation, éducation.

YERIMA Amidatou

Commenter cet article