Les marines togolaise et américaine

 

mènent une opération conjointe de

 

sécurité maritime

 

Lomé le 8 mars 2017—Les membres de la Marine Togolaise, de la Marine des Etats-Unis (US Navy) et de la Garde côtière des Etats-Unis (US Coast Guard ou USCG) ont mené leur première opération combinée de mise en  application de la loi maritime du 6 au 7 mars 2017 au large des côtes du Togo. L'opération fait partie de l'initiative AMLEP (African Maritime Law Enforcement Partnership) de l'U.S. Navy visant à renforcer les capacités des marins de pays partenaires africains à appliquer des lois maritimes afin de faire face aux menaces maritimes telles que la pêche illégale, le trafic illicite et la piraterie.

 

Au cours de cette opération de deux jours, le patrouilleur Agou de la marine togolaise et des navires plus petits de la marine et de la gendarmerie ont patrouillé dans les eaux territoriales et la zone économique exclusive autour du Togo, dans le but d'intercepter les navires impliqués dans des activités illicites. Le personnel de l'application de la loi du Togo, avec l'aide de l'USCG a conduit quatre opérations d’arraisonnement, afin de procéder à l'application de la loi nationale du Togo.  Aucune violation des lois par les bâtiments inspectés n'a été constatée.

 

Une conférence de presse pour annoncer les résultats de l'opération a eu lieu mercredi 7 mars à la base navale de Lomé. L'Ambassadeur des États-Unis au Togo, David Gilmour, le lieutenant-commandant Craig Allen, officier de liaison de la région de l'Atlantique de la Garde côtière des Etats-Unis, et le lieutenant Sean Newmeyer, officier responsable du détachement de l'application de la loi y ont représenté le contingent des États-Unis. Le capitaine Neyo Takougnadi, préfet maritime, M. Stanislas Baba, ministre des affaires maritimes, et le capitaine Kossi Mayo, chef des opérations navales au Togo, ont représenté le contingent togolais.

 

L'opération a marqué une avancée importante dans les efforts de coopération en matière de sécurité maritime entre les États-Unis et le Togo. Bien que des exercices de formation conjoints aient été menés dans le passé, les membres des forces maritimes togolaises, de l'US Navy et de l'USCG n'ont jamais patrouillé les eaux ensemble dans le cadre d'une opération réelle de mise en application de la loi.

 

"Les opérations combinées d'application des lois maritimes entre les forces togolaises et américaines, comme celle qui vient d'être conclue, contribueront à garantir que le Togo a un environnement maritime sûr qui permet au commerce maritime de prospérer et de favoriser la croissance économique", a déclaré l'ambassadeur Gilmour. Au Togo, lors de son allocution à la conférence de presse.

Retour à l'accueil